Histoire et légendes du Thé

Les légendes

Plusieurs légendes évoquent l’origine du thé mais la plus connue est celle de 2737 avant notre ère en Chine.

En effet, la légende chinoise dit que des feuilles d’un arbre seraient tombées dans le bol d’eau de l’empereur ShenNong, se reposant sous un arbre, qu’il aurait apprécié le goût et ressenti les vertus tonifiantes du breuvage.Légende du Thé Shennong

 

BodydharmaLa légende indienne, elle, parle du prince Dharma qui, touché par la grâce, décida de partir prêcher les enseignements de Bouddha en Chine.  Avant de partir il fit vœu de rester éveillé durant tout son périple. Au bout de trois ans alors qu’il allait s’endormir, il cueilli par hasard des feuilles d’un arbuste qu’il mâcha et ressenti aussitôt les effets tonifiants du thé : le jeune Prince pu ainsi finir sa mission.

Enfin la légende Japonaise évoque Bhodi-Dharma qui, épuisé au bout de 3 ans de méditation se serait endormi. Lorsqu’il se réveilla il était tellement furieux et déçu qu’il décide de se découper les paupières et de les jetter sur le sol. Plus tard ses paupières avaient donné naissance à deux jeunes arbustes jusque là inconnus, qui avaient le pouvoir de maintenir les yeux ouverts.

Ces trois légendes confirment l’origine chinoise du thé et notamment dans les provinces du Yunnan et du Sichuan.

Les dynasties chinoises

En Chine, la préparation et la consommation du thé ont évolué avec les dynasties.Dynastie des Tang

C’est sous la dynastie des Tang (618-907) que le thé s’est popularisé comme une boisson raffinée et plus simplement comme élément de pharmacopée.

A l’époque le thé se conserver sous la forme de briques compactes qu’il fallait disperser et infusé dans l’eau bouillante salée. C’est ainsi que les Tibétains préparent le thé encore aujourd’hui.

Sous la dynastie des Song(960-1279) une nouvelle méthode de préparation du thé très solennelle avec des règles de préparation très strictes apparait.

Dynastie des SongDe cette période découle la cérémonie japonaise du Cha No Yu : le thé est broyé à l’aide d’une meule pour obtenir une poudre verte dans laquelle on ajoute de l’eau frémissante et que l’on bat à laide d’un fouet en bambou pour faire de la mousse.

C’est à cette époque que la céramique chinoise prend une place importante dans l’univers du thé.

C’est sous la dynastie des Ming (1368-1644) que le thé va trouver sa forme actuelle c’est-à-dire l’infusion des feuilles dans l’eau. Dynastie des Ming

Ceci va révolutionner les ustensiles autour du thé et c’est à cette période que vont apparaitre les premières théières en porcelaine et les premières bouilloires.

On parle de véritable démocratisation du thé et donc de son essor économique. C’est aussi le début de l’exportation du thé.

Le Japon et la naissance d’un art

La démocratisation au Japon, s’est faite en plusieurs étapes :Sen no rikyu

  • A partir du VIIème siècle et à plusieurs reprise, des moines bouddhistes rapportent du thé de Chine et tentent d’implanter la culture.
  • Ce n’est qu’au IXème siècle que les premiers théiers sont cultivés.
  • Il faut attendre le XIIème siècle  pour que la consommation se démocratise à tout l’archipel.

Sen No Rikyû (1522-1591) sera le premier grand maitre du thé. Il créera la cérémonie du thé Cha No Yu véritable rituel qui conjugue l’art, la religion et la philosophie.

L’arrivée en Europe

C’est au XVIème siècle que les premières importations vers l’Europe ont lieu, et c’est à Amsterdam par la Compagnie des Indes Orientales. Compagnie des Indes orientales Cette entreprise Hollandaise va fortement développer ses relations avec l’extrême orient et aura le monopole  du négoce du thé jusqu’en 1669. Les anglais créent la East India Company en 1615 mais ce n’est qu’en 1650 que la consommation devient un engouement national et que le commerce de thé est enlevé aux hollandais.

 

L’exportation vers le nouveau monde

Commence alors l’exportation du thé par les anglais et les hollandais vers le nouveau monde. Le thé aura un rôle très important dans l’Histoire des  Etats-Unis puisqu’il est à l’origine de la guerre d’indépendance. En effet, le 16 décembre 1773, alors que les taxes soumises à l’importation du thé sont accablantes, les colons jettent les cargaisons de thé dans le port de Boston : c’est la Boston Tea Party qui sera à l’origine des premières représailles des Anglais et qui déclencheront par la suite la Guerre d’ Indépendance.

Boston Tea Party

L’essor mondial du thé

Tea ClippersAu XIXème siècle la consommation du thé augmente énormément et la concurrence se fait rude entre les armateurs. S’organisent alors les courses de vitesse  Tea Clippers utilisant des voiliers spécialement développé pour le transport du thé depuis l’Orient.

Guerre de l'Opium A cette époque la Chine n’a pas de concurrent, elle est le seul pays producteur de thé. Elle profite de sont monopole pour imposer une lourde pression sur les importateurs : prix prohibitifs, accès au port réglementé et refus d’échanger le thé contre des étoffes. Cette pression commerciale va engendrer la Guerre de l’Opium : les Anglais vont introduire l’opium  pour créer une dépendance du peuple chinois et ainsi disposer d’un levier de négociation avec la Chine. La fin de la guerre aura lieu après le rattachement de Hong-Kong à l’Angleterre en 1842.

Mais la production Chinoise ne suffit pas pour faire face à la demande mondiale Ce sont les anglais qui les premiers ont implanté le thé dans d’autres pays : en Inde en 1834 et à Ceylan en 1857. Plus tard, le thé sera aussi implanté au Vietnam, au Japon, en Indonésie, en Turquie, au Kenya, en Argentine ou encore sur l’Ile de la Réunion.

Le thé est aujourd’hui la boisson la plus vendues dans le monde après l’eau, on parle de 500 millions de tasse de thé bues par jour.