Les cérémonies du Thé

La cérémonie japonaise : Cha NoYu

Cérémonie japonaise Cha No Yu

La cérémonie du Cha No Yu constitue un rite très codifié dont les quatre principes sont le respect, l’harmonie, la pureté et la tranquillité d’esprit. Aux rituels de la préparation du thé, s’ajoutent plusieurs arts qui sont eux-aussi codifiés : le kimono, la calligraphie, les céramiques, l’encens et l’art floral.  La cérémonie à lieu, en présence d’invités, dans un espace spécialement dédié de la maison. Le thé utilisé est le matcha (thé vert en poudre) que l’on mélange avec un fouet en bambou dans de l’eau bouillante. La cérémonie du Cha-No-Yu peu durer de 3 à 5 heures.

Les étapes de préparation du thé matcha sont les suivantes:

  1. Préparer le matériel : un bol et  un fouet en bambou (appelé chasen)
  2. Verser un peu d’eau bouillante dans le bol pour chauffer le bol puis jeter l’eau
  3. Mettre 1 à 3g de thé matcha dans le bol (selon vos goûts, 1g donnera un thé doux, 3 g un thé plus âpre)
  4. Verser ensuite l’eau à 60°C dans le bol
  5. Dissoudre le thé dans l’eau à l’aide du chasen dans le sens des aiguilles d’une montre
  6. Fouetter le thé de haut en bas pour faire mousser le thé
  7. Votre matcha est prêt à déguster

 La cérémonie chinoise :  Gong Fu Cha

La méthode du Gong Fu Cha est un rituel de préparation du thé. Elle est basée sur l’utilisation d’une théière fabriquée à base d’une terre spéciale qui permet une meilleure extraction des arômes des thés et qui garde bien la chaleur. Cette théière est appelée Yi Xing qui vient du nom de la province d’origine de cette terre. Elle va retentir les parfums et les arômes du thé et se « culotter », il faudra donc une théière pour chaque type de thé. En plus de la théière d’autres ustensiles sont nécessaires à la préparation : le bateau à thé qui sert à récupérer l’eau qui déborde de la théière, un pot à thé, une tasse à sentir (haute et étroite) et une tasse à boire (basse et large).
Les thés utilisés pour le Gong Fu Cha sont les thés Oolong et Pu Erh.
Cérémonie Chinoise : Gong fu cha

Les étapes de préparation du Gong Fu Cha sont les suivantes :

  1. Rincer la théière avec de l’eau très chaude (95°C) puis verser l’eau dans le pot à thé.
  2. Mettre les feuilles de thé dans la théière.
  3. Mouiller les feuilles avec un peu d’eau puis reverser cette eau dans le pot.
  4. Vider le pot à thé dans le bateau à thé.
  5. Remplir la théière avec de l’eau chaude jusqu’à débordement pour évacuer l’écume.
  6. Infuser de 15 à 45 secondes selon l’intensité souhaitée puis verser la liqueur dans le pot.
  7. Remplir la tasse à sentir de cette liqueur, attendre que les parois s’imprègnent des arômes, puis reverser dans la tasse à boire.

La dégustation va consister à respirer les parfums dans la tasse à sentir et à boire le thé dans la tasse à boire par petites gorgées. Ces étapes pourront être renouvelées avec des temps d’infusion plus long.

La cérémonie anglaise : Teatime

Tea time : Cérémonie anglaise

Le thé a une place prépondérante dans la vie des Britanniques. Ils le consomment depuis 4 siècles (voir Histoire et Légende du Thé). Le rituel du Teatime date lui du XIXème siècle date à laquelle la Duchesse de Bedford aurait introduit la dégustation du thé entre 3 et 4 heure de l’après midi accompagnée d’une collation (sandwich, scone, crumpet, cake…).

Aujourd’hui les britanniques boivent du thé tout au long de la journée : le matin avec le « Early Monrning Tea », l’après midi pour l’ « Afternoon Tea » ou « five O clock tea » et enfin le soir avant le coucher.

La préparation du Teatime consiste en 5 étapes :

  1. Chauffer la théière en versant l’eau chaude dedans puis jeter l’eau
  2. Mettre  1 cuillère à café de thé par personne plus une pour la théière.
  3. Verser l’eau chaude dans la théière.
  4. Infuser le thé au maximum 4 minutes et remuer.
  5. Verser le lait froid  puis le thé dans la tasse.

La cérémonie marocaine : Thé vert à la menthe

Thé vert à la menthe

Le thé à été introduit au Maghreb par les anglais au XIXème siècle, en premier lieu au Maroc dans les villes portuaires de Mogador et Tanger. A l’époque les magrébins consommaient une infusion de menthe fraiche qui avait l’inconvénient d’être très amère. L’introduction du thé qui limite l’amertume fut donc un succès et la consommation de thé se répandit rapidement grâce aux nomades qui emportèrent avec eux le thé à travers l’Afrique de l’Ouest. Le thé à la menthe est aujourd’hui un rite de savoir-vivre très codifié au Maroc et de nombreux pays arabes.

Pour préparer le thé vert à la menthe il faut du thé vert Gunpowder de Chine, une botte de menthe fraiche Nanah, du sucre souvent sous forme de pain (5 cuillères de sucre par cuillère de thé) et un service constitué d’une théière, de verres à thé et d’un plateau en métal ciselé

Les étapes de la préparation du thé vert à la menthe sont :

  1. Ébouillanter la théière
  2. Mettre le thé dans la théière et rincer les feuilles
  3. Jeter l’eau de rinçage
  4. Mettre le sucre et la menthe dans la théière
  5. Laisser infuser 2 à 3 minutes
  6. Remplir un verre 2 à 3 fois puis remettre le thé dans la théière
  7. Gouter le thé pour déterminer le moment optimal pour servir et si besoin rajouter du sucre ou de la menthe
  8. Servir le thé dans les verres en positionnant la théière très haute pour créer une fine mousse en haut du verre et oxygéner la liqueur qui va exalter les arômes.

Dans la tradition, on sert le thé 3 fois : le premier est amer et astringent, le deuxième est fort et équilibré et le troisième est doux et léger. C’est généralement le chef de famille qui fait le service ou bien son fils ainé.