Quatrième génération de torréfacteurs, une véritable histoire de famille

Il était une fois….ou plutôt, tout commença en 1886, lorsque Monsieur Ernest Marc créa son Épicerie Vins et Spiritueux à Caen dans le Calvados. Son entreprise prospéra pendant des décennies et c’est mon grand-père, Fernand Lair, qui racheta l’épicerie en 1945 puis la rebaptisa Cafés Marc.

Déjà, mes arrières grand-parents étaient torréfacteurs à Honfleur . On raconte dans la famille que pendant la guerre comme ils n’étaient plus approvisionnés en café , ils faisaient avec les moyens du bord. Donc ils ont torréfiés de l’orge, de la chicorée, pour fournir la population locale.

Dans les années 70-80, les Cafés Marc possédaient des boutiques dans tout l’ouest de la France : Rennes,  Brest,  Caen.

Fin des années 80, la famille a décidé de recentrer l’activité en  Basse-Normandie. Ensuite, c’est mon père, la 3ème génération, qui s’est lancé dans l’entreprise en 1986. A cette époque les Cafés Marc avaient 2 boutiques à Caen, rue Saint Pierre et rue de Vaucelles. Mon père a d’abord ouvert une boutique Boulevard des Alliés toujours à Caen,dans le nouveau cœur d’activité du centre ville.

Puis il a ouvert des boutiques en région parisienne. La première dans une rue mythique de Paris : la rue Mouffetard avec tous ces petits commerces alimentaires de proximité qu’on trouve de moins en moins dans les villes. La seconde dans la région ouest de Paris, à Saint Germain en Laye où là encore l’activité commerciale alimentaire est importante.

Aujourd’hui, les modes de consommation évoluent et nous avons décidé de prendre le virage du commerce électronique tout en gardant le contact proche de nos clients grâce à nos magasins.  C’est pourquoi nous lançons notre boutique en ligne qui bénéficie de notre savoir faire de plus de 60 ans en terme de produits  mais également des dernières innovations technologiques du web.

Moi, je suis la 4ème génération à prendre le flambeau, j’ai décidé de sauter le pas et de m’investir dans la société familiale. C’est un vrai challenge qui m’attend, alors vite au travail, j’ai plein de clients à satisfaire.

A bientôt et n’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou demande d’information.

Marine

Partagez sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses à “Quatrième génération de torréfacteurs, une véritable histoire de famille”

  1. Ezine dit :

    Bonjour,
    Est-ce bien votre grand-père, Fernand Lair, qui avait repris les cafés Nico en Normandie et qui fut sous cette enseigne le sponsor d’un club cycliste important à cette époque, le Vélo Club Lexovien ?
    Bien amicalement,
    Jean-Louis Ezine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *